Pascal Obispo : Chauve it up Your Ass

Capitaine Fan

Le nouveau single de Pascal Obispo est arrivé. Qui est Pascal Obispo ?

Pascal Obispo est un escroc. Inconnu propulsé au statut de grand auteur compositeur pop francophone sans que la logique ne puisse l’expliquer, il n’a de cesse de prendre les gens pour ce qu’ils sont : des cons. Et ils en redemandent. Son ascension ne s’est jamais arrêtée, le sieur ayant un certain talent pour faire feu de tout bois au bûcher du tube tranquille. Rappelons-nous de « Zinedine », hommage étonnamment bien tombé en pleine coupe du monde. Sans parler de « Fan », grâce auquel le monde bobo, toujours à côté de la plaque et à la recherche de nouveaux héros, l’acclama comme le nouveau Michel Polnareff. Notre chauve préféré s’empressera donc de faire une tournée déguisé en Polnareff, avec les chansons de Polnareff, et les décors de Polnareff. Suite à quoi le vrai lui interdira tout accès à ses concerts. Blessé, paniqué, tel le loup à l’orée des bois ou plutôt une petite fille qui aurait fait pipi dans sa culotte, il répondra pour sa défense que Polnareff est gros. Montrons-le du doigt en riant.

"Shazam !"

Captain Igloo

Mais après cette déculotté à son ego dont la taille est inversement proportionnelle à son talent, il décide donc de revenir en force avec un personnage décalé que tout le monde s’empressera probablement de qualifier de révolutionnaire, le Captain Samouraï Flower. Ou comment, grâce à un malicieux coup de baguette marketing, se mettre dans la poche le public japonais gay.

+

=

Voici donc ce nouveau single. Obispo, fidèle à sa technique habituelle, ne se prive pas pour plagier le plus gros succès de l’année dernière, de toute façon il s’en fout, personne va l’emmerder. Avec « Le Drapeau », il plaque donc sur des sonorités Coldplayiennes un texte d’une connerie infinie, s’attaquant à un registre lyrique de « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, la guerre c’est mal » jusque là réservé à Charlottes aux Fraises et autres Ilona Mitrecey. Mais tout ceci est de toute façon bien dérisoire, la chanson n’étant rien de plus qu’une merde totalement inintéressante et chiante à en crever. En gros, un nouveau classique de Pascal.

Quelle ironie qu’un sosie de M. Propre soit un sale mec.

Publicités

Un commentaire

  1. LOL


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Le bon mot de Benjamin Castaldi

    "Pour la crudivore, les carottes sont cuites."