Mozart, l’Opéra Rock : Requiem Pour Les Cons

Dove Attia est un génie.

Alors oui, il a peut-être un nom de savon. Mais c’est pour mieux te faire le coup de la savonnette, mon enfant.

Dove of Peace

La dernière création de Dove, vous êtes au courant parce que vous êtes « in », c’est Mozart : l’Opéra Rock. Mozart ? Rock ? Paradoxe ? Dove s’en fout. Il est au-dessus de vos questionnements temporels, au-delà de la notion même d’espace. Il est l’architecte de la matrice des comédies musicales qui vous donnent envie de tuer des petits animaux mignons. Après nous avoir gracié de son talent en produisant Les Dix Commandements (signé Obispo) et le délicieusement indispensable Roi Soleil, il décide de se mesurer à Mozart. Dove n’adapte que des histoires de morts, car il est sûr que ce sera libre de droit. Un opéra rock, donc. Avant, ce qu’on appelait opéra rock, c’était ça. Ou ça. En 2009, Mozart est là (!).

Alors, quelle est la différence avec une comédie musicale classique signée Dove, outre la structure improbable de la chanson ? Laissez-moi vous éclairer. Déjà, c’est rock, parce qu’il y a une guitare électrique. Ah ben oui, ça paraît évident dit comme ça, mais fais pas trop le malin, toi, au fond. Et comme si ça ne suffisait pas, les héros ont tous un look dit « glam rock ». Une seconde. Je crois bien qu’on va devoir s’arrêter là-dessus.

Des hommes qui se maquillent, ça fait rire les passants.

"Des hommes qui se maquillent, ça fait rire les passants."

Le terme glam rock n’est en effet pas totalement adéquat pour Mozart et sa copine barbue. Dans le milieu, on les désigne plutôt par « folles ». Mais pour ne pas choquer, « glam rock » ira très bien. Chaque clip issu de Mozart est une relecture de la gay pride version gothico-emo 18ème siècle, avec un doux parfum d’orgie comme il doit en régner à l’Elysée depuis que Frédéric Mitterand est au gouvernement. Emo, le mot n’est pas innocent (Emo le mot ?).

Emodeus

Car Mozart était un personnage torturé. Dove l’a bien compris. Mais vu qu’il faut s’adresser à un public de jeunes privé de burnes, torturé se traduit de nos jours par emo. Qu’est ce qu’un emo ?

Emo.

Emo.

Elmo. (ne pas confondre)

Elmo. (ne pas confondre)

Mozart est donc beaucoup grande folle qui roucoule devant la caméra pour chauffer le spectateur, un peu emo. Mais il l’est moins que sa copine barbue. D’ailleurs, qui-est ce ? Qui est ce personnage dont on bafoue la mémoire ? On s’en fout. Comme l’indiquent sa mèche et son regard en biais, il est très perturbé. Très dark comme diraient les gens à la mode. Rien ne lui fait plus plaisir que de rester assis sur son fauteuil ikéa à ressasser ses doutes, sa colère, ses amours, ses emmerdes, en remettant ses cheveux en place, le tout entouré par des danseurs de Kamel Ouali. Et tout ça, c’est un des meilleurs singles de l’année et ça s’appelle l’Assasymphonie. Alors tu vas le respecter, nom de dieu.

Ass’ Symphonie

Nous nous enfonçons donc au coeur du problème Mozart : les chansons. Et alors là, attention. Rien qu’un bref coup d’oeil à la tracklist peut vous donner une idée de ce qui vous attend :

# 1 – Ah vous dirais-je maman
# 2 – Bim Bam Boum
# 3 – Comédie Tragédie
# 4 – Debout les fous
# 5 – Dors mon ange
# 6 – J’accuse mon père
# 7 – Je danse avec les dieux
# 8 – Je dors sur les roses
# 9 – L’Assasymphonie
# 10 – L’Operap
# 11 – L’Ouverture
# 12 – La chanson de l’aubergiste
# 13 – La Mascarade
# 14 – La procession
# 15 – Le Bien qui fait mal
# 16 – le Bonheur de Malheur
# 17 – Le Carnivore
# 18 – Le Trublion
# 19 – Les solos sous les draps
# 20 – Penser l’impossible
# 21 – Place je passe
# 22 – Quand le rideau tombe
# 23 – Si je défaille
# 24 – Six pieds sous terre
# 25 – Tatoue Moi
# 26 – Victime de ma victoire
# 27 – Vivre a en crever

Dove s’est surpassé. Rien que sur les titres, qui alignent les jeux de mots, les hommages à la chanson paillarde et les petites ritournelles coquines avec un tel brio que l’on imagine sans peine Dove et son équipe s’astiquer la nouille en s’extasiant devant leur propre talent. Mozart, le vrai, avait-il prévu qu’un jour un album contant son histoire s’ouvrirait par un combo « Ah Vous Dirais-Je Maman – Bim Bam Boum » ? Sûrement pas. Il en serait mort !
Bon, c’est bien gentil de rigoler, mais je sais ce qui vous a traversé l’esprit à la lecture de ces titres. Pourquoi ne parle-t-il pas de l’Opérap ? J’espérais y échapper. En fait pas vraiment.

Car oui, vous avez bien lu. L’Opérap. Ce titre sonne comme la douce promesse d’une daube infinie qui repousse les limites de tout bon sens. Tatoue-Moi et l’Assasymphonie mettaient déjà la barre bien haut (double sens homo glam rock), mais rien dans ce monde ne vous a préparé à l’Opérap. Pas même Didier Barbelivien.
A vos risques et périls

Cette chanson est d’office déclarée comme Merde Mythique par Dawn of the Daubes et ce serait un crime que de passer à côté. Le dictionnaire ne contient pas assez de mots pour décrire ce diamant fondamental et définitif. Des trucs comme ça on en croise qu’une fois dans nos vies. Qui pourra faire pire ? Le concours est lancé. On devrait pas attendre très longtemps, le dernier Obispo vient de sortir.

En conclusion ? Dove est un gros nul. Mais il nous encule. Mozart fait un énorme carton. Et chaque soir, drapés dans leurs draps de soie, ses fans entonnent leur hymne avec le sourire :

Rentrez votre dard,
Mon gros vantard

Publicités

11 commentaires

  1. C’est vraiment à vomir. Un opéra-rock où il n’y a ni opéra ni rock, mais uniquement des chansons de merde… En outre, je ne vois pas le lien avec Mozart si ce n’est « A vous dirais-je maman » dont on attribue sans certitude la paternité de l’œuvre à Mozart…
    Mais j’attends les critiques acharnées des défenseurs, j’espère qu’elles seront aussi nombreuses et profondes que celles pour défendre Sardou.

  2. ‘tain mais l’Opérap vous trouvez pas que ça ressemble vachement à la Chanson de Cléopâtre dans Asterix???

  3. Très belle argumentation ! En effet, ca rassemble un peu tout les sentiments que l’on éprouve quand un de ces titres passe à la radio.
    Le problème c’est que voila, ca a du succé, tant que l’on trouvera des chèvres pour écouter ce genre de chose, il n’y a pas de raison que ça s’arrête !!

    • Je ne sais pas qui est la pire « chèvre » entre celui qui écoute Mozart, l’opéra rock ou celui qui écrit succès dans une orthographe plus vraiment approximative: « succé » et passons encore sur les « ca » et autres « tout »….

  4. vous ne comprendrais jamais rien à la bonne musique et en attendant vous les traités comme des merdes mais au contraire ils sont talentueux , chantent magnifiquement bien et sont incroyables .Je suis vraiment étonnée que vous ossiez tous parler d’eux ainssi comme si leur musique n’exister pas à vos yeux et leur interpretation de mozart est totallement remarquable comparer à votre baratinages qui n ‘ apporte absolument rien aux autre . Je n’est qu’une chose à dire vive mozart l’opera rock et en esperant que la troupe est tout le succé que vous mérités tous , je vous aime fort fort gros kiss a tout le monde et que cette année vous apporte que du bohneur bsxxxxxxxxxxx.

  5. love grodart :p

    Par contre je vois que la vidéo en lien pour l’operap a été purement et simplement supprimée par l’auteur… je dis chapeau

  6. tout est dit dans cet article visionnaire, bravo!

    roger

  7. Mozart l’Opéra Rock c’est génial, je suis une trés grande fan. Le spectacle est grandiose ainsi que leur chansons. Ceux qui dise que c’est de la merde c’est juste parce qu’ils n’ont pas de gouts. Je trouve sa génial de faire un opéra rock en hommage a la Premiere plus grande star de tout les temps.

    • y’a eu des stars bien avant Mozart. Si t’aimes mozart, regarde plutot Amadeus: la Bande Originale est extraordinaire, et vaut mieux que des chansons avec des rimes de CE2.

  8. Yeah!!! Merci d’avoir écrit cet article! J’ai laissé un commentaire de critique sur une de leurs vidéos, et j’ai eu le droit à un mail de wam prod (les marchands de cravattes) qui m’a allumé… dans mon commentaire, je parlais des fondamentaux du rock britannique, limite, je me suis fait traité d’inculte… je n’accepterai aucune critique venant de fils de pute ayant composé une telle merde… Car cet « opéra rock » est en fait une merde qui alimente les poches des gros libidineux comme Dove, et ses potes…


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Le bon mot de Benjamin Castaldi

    "Pour la crudivore, les carottes sont cuites."