Qui Sera Le Meilleur Ce Soir ? : L’Ecole des Flans

« Le bonheur aux lèvres, un peu naïvement »

Il y a des soirs comme ça. Des soirs où vous décidez non sans un certain enthousiasme de regarder la télévision, une main dans le slip et un saucisson entre les dents (et vice-versa). Des soirs où les dieux du magnifique paysage audiovisuel français vous sourient. Vous pouvez alors laisser votre cerveau se liquéfier devant un concours d’enfants made in TF1 pour ensuite enchaîner sur le championnat de France d’envoi de SMS. Oui, il y a des soirs comme ça où on est heureux d’être en vie.

Bring that shit in, Kriss Kross style !

The Kids Are Alright

Ce qui nous intéresse ici, ce n’est bien sûr pas la victoire d’une grosse à lunettes excellant de l’art de taper un texto avec ses doigts boudinés. Non, on préférera se concentrer sur le prime time de TF1, chaîne qui n’en finit plus de flirter avec la ligne rouge du moralement inacceptable. Après « Qui Sera le Meilleur Sosie ? » et autres « Qui Sera le Meilleur Avaleur de Noix de Cocos par l’Anus », voici venir « Qui Sera le Meilleur Enfant ? ». Autant avouer qu’ils ont fait très fort en ce jour de grâce du samedi 13 février : un concours au but trouble qui verra s’affronter une ribambelle de chérubins prépubères, jugés par une équipe impitoyable formée de trois des artistes les plus mémorables de ces dernières années : Anthony « caution Haïti » Kavanagh, Jean-Luc « Rires et Chansons » Lemoine et Christine Bravo. Oui, Christine Bravo, ramenée d’entre les morts sans même passer par la case TNT. Alleluia !


Un prime time de TF1 ne serait pas pareil sans un animateur digne de ce nom, et la chaîne en compte un certain nombre. On a donc eu droit à Dechavanne, accompagné par la bimbo/trans hype de notre époque : Victoria Sistezd Silvted Slipzed oh et puis on s’en fout.

Toute ressemblance avec un couple présidentiel connu serait purement fortuite.

Christophe Dechavanne, l’être le plus basiquement vulgaire du petit écran, entouré d’enfants et aidé par sa pupute en plastique toc, il fallait y penser. Tout était réuni pour un agréable programme familial, bon enfant (ohoh) et con. Or ils ont eu la bonne idée de faire ça en direct. Un direct avec Dechavanne peut être une expérience déstabilisante. Souvenez-vous… (musique intriguante)

Le résultat n’a pas déçu : ce fut n’importe quoi. Un sublime éloge du non-sens dans sa forme la plus pure.

W.T.F.

Bébés Lisses

Le concept d’enfants « artistes » n’est pas nouveau et a toujours eu un certain succès. En effet, les pédophiles appréciant la vision charnelle d’un écolier en collants représentent une part de marché à ne pas négliger. Ne fais pas l’innocent !
TF1, voulant toujours faire mieux que tout le monde afin de vendre un peu plus de temps de cerveau disponible à Coca Cola, a décidé de mélanger les talents. Meilleur magicien, meilleur duo de danseurs, meilleur danseur solo, meilleur guitariste, meilleur équilibriste, meilleur talent pour chanter du starmania (!), et enfin le meilleur d’entre les meilleurs, l’Elu, le Christ ressuscité. En parlant de résurrection, on a pu découvrir en exclusivité la réincarnation de Grégory Lemarchal. Heureusement battu en finale, espérons que la mucoviscidose l’emporte avant qu’il ne puisse de nouveau envahir nos vies.

Profites-en.

Autre sosie notable, le mini-Christophe Maé. C’est rassurant : quand le nabot sautillant original aura disparu, écrasé par une chaussure au détour d’un trottoir, l’héritier est déjà tout trouvé. Mais l’important, c’est d’être original : et c’est là que TF1 fait la différence. C’est là aussi que ça part totalement en eau de boudin.

Fest Noz de Paname

L’idée d’un équilibriste violoniste n’est pas foncièrement mauvaise. Bon, d’accord, c’est n’importe quoi mais on a déjà vu plus absurde chez Patrick Sébastien. Un petit breton, bien échancré dans son petit costume moulant (pensons à notre lectorat déviant), se tient prêt à bluffer l’assistance avec son numéro. Ce qu’il n’avait pas prévu, ce sont les « aléas » (= couilles) du direct. Un assistant va casser le violon, et c’est le début d’une avalanche de malheurs qui va s’effondrer sur ce pauvre Célien (?), pour notre plus grande joie. Il fait son numéro à chier de fumnambule, se foire lamentablement et se claque un muscle déjà claqué la veille. Woops ! Mais alors que l’ambiance commence déjà à se faire bien morne, il décide de recommencer, cette fois avec son instrument. Ses yeux embués implorant la pitié, il s’exécute, alors que l’on peut entendre derrière la très défraîchie Christine Bravo : « ah ça c’est un artiste ! Quel talent ! The show must go on ! ». Célien (sérieusement, ?!) s’écroule alors dans les bras musclés d’un Dechavanne paniqué, accourant à la rescousse tel un preux chevalier. Ces deux grandes minutes de télévision vont définitivement couler l’émission : le public, déjà amorphe, est maintenant totalement déprimé par ce qu’il vient de voir. Mais la grande rigolade n’est pas terminée.

Suite à cette bien pathétique dégringolade, renforcée par les blagues de Lemoine qui n’en finit pas de faire des bides, l’émission a bien du mal à redémarrer et s’engouffre dans le burlesque. Les numéros sont de plus en plus débiles, le point culminant étant atteint dans la catégorie « meilleure prestation vocale ». Première candidate, une jeune fille qui imite des animaux. Soit. On n’est plus à ça près. Mais face à elle, Yannis (…), un blondinet visiblement soit autiste, soit amateur de Marie Jeanne qui connaît tous les drapeaux et les pays qui y sont associés. Formidable. « Meilleure prestation vocale » ?

"O Roméo, pourquoi donc es-tu Roméo ?"

Forever Young

Histoire d’en rajouter une couche, n’oublions pas Dechavanne, car il ne faut jamais oublier Dechavanne et c’est de toute façon difficile. Complètement à côté de son sujet, il n’a jamais été aussi salace et bout en train que dans cette soirée « kids ». Notons quelques blagounettes sortant du lot (et garonne ?) :

« Je me suis déjà fait un claquage, tu sais Victoria tu étais là c’était pendant les…jeux qu’on fait. »
« 69 ? Haha ! »
« Madagascar ? Madame Gaspar ? »
« Monsieur l’huissier vous avez fait un exploit. »
« Il faut aider Haïti, ils sont dans une merde noire. » (bingo !)

Cette image n'a aucun sens.

Ajoutez à cela un nombre incalculable de « putain », « merde », « conneries » et autres expressions fleuries qui achèvent de mortifier les parents présents. On est à deux doigts de la légion d’honneur pour Christophe. Deux doigts…? Dechavanne, sort de ce corps.

Sans commentaire.

L’émission touche à sa fin et rien ne semble pouvoir la sauver de l’abîme. Le jury inconfortable se tortille sur sa chaise en mousse, pressé de fuir loin de cette catastrophe. Excepté quand même Christine Bravo, qui profite de chaque microseconde qu’elle passe à la télé. Elle sait que ce sont probablement les dernières. On pense que c’est bon, qu’ils ne pourront pas pousser la démence plus loin. C’est alors qu’entre deux magnetos « les cinq meilleures pubs pour bébés » / « les cinq plus grand fou rires de bébés » (on ne se refait pas), Célien revient pour une apparition surprise. Les jambes flageolantes, ses fesses mineures posées sur des glaçons (Emile Louis si tu nous lis), il est de nouveau au bord de fondre en larmes quand Dechavanne fait une nouvelle fois preuve de son grand esprit :

« Tu vas avoir la zigounette toute froide. »

Et pendant ce temps-là, sur France 3 :

 

Coïncidence ?

Publicités

4 commentaires

  1. Excellent. J’ai pas vu l’émission, mais après avoir lu ça, c’est tout comme!

  2. amusant malgré un pincement au coeur à propos des commentaires sur Célien
    sans rancune
    le papa de Célien

    • Merci de me défendre le numérau et a  » chier  » comme vous dite mais avant de critiquer les autres essayer de fair du fils avec une déchirure musculair. Mon numérau est normalement beaucoup plus inprésionnent. Je vient de représenté la france au plus grand féstival intèrnationnal en suisse , mais bon il etait difficile de vous satisfaire avec un numérau de 1 minute et un déchirure musculaire.

  3. […] honneur de leur présence en ces pages. On se souvient avec émotion, et un pincement au coeur, du papa de Célien. Cette semaine, un autre visage mystérieux a décidé de laisser un commentaire furtif lié à […]


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Le bon mot de Benjamin Castaldi

    "Pour la crudivore, les carottes sont cuites."