L’Amour Est Aveugle : Love is blindness, I don’t wanna see

Back in Black

C’est dans l’indifférence générale que, la semaine dernière, Mickaël Vendetta a remporté la Ferme Célébrités. Un échec pour les forces du bien que sont Greg Basso et David Charvet, mais aussi pour TF1, l’émission n’atteignant pas les scores d’audience espérés malgré des tribus zoulous dansant en pagne autour de Francky Vincent. Il fallait donc que la chaîne retombe rapidement sur ses pattes de satyre avec un concept novateur et intellectuel. On l’a découvert ensemble il y a peu : l’aveugle est amour.

Mais aujourd’hui, il est temps de s’attaquer à une autre question qui hante l’humanité depuis l’apparition du premier moche : l’amour est-il aveugle ?

Ah ! Voilà qui est intéressant. TF1 est – comme souvent – d’accord avec moi. C’est donc plein de bonne volonté que la presque meilleure chaîne du monde a mis en chantier cette nouvelle émission de télé réalité. Plus qu’une émission contant une réalité déformée ; une aventure sensorielle. Un « concentré de vie ». Une expérience « unique au monde ». Qui vient des états unis.

Arnaud Lemaire feat. The Blind Boys of Alabama

Le lieu de ces expérimentations : une villa labyrinthique, perdue au milieu de ce qui semble être nulle part (probablement la Creuse), visiblement bâtie par des ouvriers portugais sous acide qui avaient sucé Andy Warhol avant de se mettre au travail. Au centre de cette maison, le point névralgique : la chambre noire, probablement un ancien laboratoire nazi. C’est dans cette chambre que trois hommes et trois femmes vont apprendre à se découvrir au-delà des apparences et en se touchant les nénés. Ca, c’est l’idée. Mais découvrons avant tout le maître des lieus. Perché sur la terrasse tel un oiseau de mauvaise augure, un certain Arnaud Lemaire, frère caché de Dolph Lundgren à la voix inquiétante et perverse, observe.

Dolph Lundgren est un acteur.

La première chose sur laquelle on tombe en faisant une recherche sur ce garçon est un intriguant « tout le monde , dans le Paris by night sait qu’Arnaud Lemaire est très prisé dans le milieu gay. » N’étant malheureusement que peu familier du Paris by night gay (je laisse ça à Isma), je ne me sens pas le courage d’approfondir la chose. Ce qu’il y a à savoir sur Arnaud Lemaire, c’est qu’en dehors du Paris night by gay, il est aussi le boytoy de Claire Chazal. Il était donc tout désigné pour présenter une émission appelée l’Amour est Aveugle.

"Ainsi nous nous retrouvons, Mister Bond..."

A peine a-t-on le temps d’entrer dans l’ambiance que les candidats font leur apparition. Et comme dans tout programme visant à comprendre une facette psychologique de l’être humain, ce sont eux qui créent la magie. On ne peut ici que féliciter TF1 qui, comme d’habitude, n’a pas su éviter les clichés et nous offre sur un plateau une palette de personnalités mémorables : Emilie, Aud, Adeline, Cyril, David et Michel. Attardons-nous sur les plus touchants.

Inglourious Basterds

"J'espère que quelqu'un pourra tomber amoureux de moi dans le noir."

Voici Aud. Notons déjà qu’elle est un énième exemple du refus des candidats de jeux télé à avoir un prénom qui s’écrit normalement, et elle rejoint donc le tableau des « célèbres » Mickels, Gautier et les autres que j’ai malencontreusement effacé de mon cerveau. La participation de Aud a un jeu qui se déroule dans le noir s’explique facilement par son faciès bien peu gracieux évoquant la progéniture de Paris Hilton et d’un ragondin. Mère de trois – pauvres – enfants, elle aime arborer un pantalon en spandex orange fluo partout où elle va, histoire de rendre fière sa petite famille.

Citons rapidement Adeline et Cyril, nos deux indispensables représentants simplets de l’innocence et de la générosité. La preuve : Cyril est tellement adepte de l’abnégation qu’il est coach sportif – et moral. J’en profite pour lancer un appel : si vous savez quelles études il faut faire pour devenir coach moral agrégé, contactez-moi, je suis très intéressé. Physiquement, Cyril vous montrera enfin le résultat que l’on peut avoir en mettant Tom Frager, Owen Wilson et Julien Doré dans un shaker.

Dawn of The Daubes ne cautionne pas les cols en V.

Passons donc à David. David, c’est un mec génial. Tout comme Chimène Badi, il vient du sud, et dans un élan de courage incroyable je me risque à évoquer l’hypothèse qu’il vient du sud-est. Soit ça, soit il possède l’intégrale des spectacles de Patrick Bosso et Titof. Selon ses propres dires : « je pense pas que aucune nana ne peut me résister ». Ca vous fera au moins réviser les règles grammaticales de la négation. Il vient à la découverte de lui-même, afin d’enfin savoir si « au-delà du physique il peut draguer une gonzesse. » Vous l’avez compris : David, c’est la caution « classe » du programme.


Reste le meilleur des meilleurs : Michel. Parce que déjà, on a une affection toute particulière pour les Michel, ici. Avant même que son visage ne soit dévoilé, il impose son style très personnel en voix off :

« Je suis célibataire depuis 40 ans. Je me trouve beau moi, par contre c’est totalement subjectif parce que j’ai des amis qui me trouvent très moche ». C’est effectivement très subjectif et je vous laisserai seuls juges :

L’important, après tout, c’est que lui se trouve beau. Mais sous cette moustache se cache un véritable artiste : en effet, Michel est chorégraphe. Il est vrai qu’il a exactement un physique de danseur. Doté également d’un humour ravageur et capable de jouer un accord et demi sur sa guitare, Michel a  donc toutes ses chances dans le noir. On y croit.

Panic Room

L’expérience commence donc dans la chambre noire. Rendons hommage à la facétie des équipes de TF1 qui ont jugé judicieux de remplir la pièce avec des objets en tout genre, histoire que les candidats se mangent un pot de fleur à chaque fois qu’ils entrent. Les discussions s’engagent, les corps se frôlent, et déjà les premiers sentiments surgissent : nos deux enfants, Adeline et Cyril, sont attirés l’un par l’autre comme deux lémuriens en chaleur. Ca, c’est réglé, et ça permet aux monteurs de nous abreuver de séquences oniriques avec des pianos sanglotants en fond. Comme on aime.

"Si tu te débats pas ça ira plus vite."

Par contre, du côté de Michel, ça ne va pas du tout. Etouffé par la présence des deux autres apollons (c’est relatif), qui dans la grande tradition post-Twilight ne ratent pas une occasion d’ôter leurs t-shirts, il s’efface et se contente de commenter l’action en mangeant des petits fours. Entre nous, ce n’est pas vraiment raisonnable, mais bon, il se trouve beau alors ça va. Comme lot de consolation, il a le privilège d’établir une relation particulière avec une paire de cuissardes qui traînent dans le salon. Vous ne me croyez pas ?

Mais ceci est encore bien gentil. David, notre superman, exulte dans les déviances discrètes et malsaines. A chaque fois qu’il se retrouve dans le noir, il se fraie un chemin à coups de palpations de fesses, ce qui n’est après tout rien de plus qu’une version actualisée du braille. Mais voilà qu’il a l’occasion de fouiller les sacs des trois sirènes : il s’empresse naturellement de renifler une petite culotte pour finalement s’exclamer « alors ça, c’est Aud ! ». Quel talent.

"Au fait Aud t'a dit qu'elle avait de l'herpès ?"

Alors que la vie commence à s’organiser peu à peu dans la maison, voilà qu’un premier rebondissement survient : une nouvelle arrivante. Lisa, selon Arnaud Lemaire et ses commentaires toujours nuancés, est la femme dont tous les hommes rêvent.

J'aimerais exprimer mon désaccord.

Mais vous vous en doutez : derrière ce « sourire » se cache une femme blessée. Blessée par ses relations passées, méfiante, pas encore prête à refaire confiance ; il lui faudra en effet quasiment cinq minutes avant de rouler des pelles à David. Preuve que tant qu’il n’y a pas de cerveau, il y a de l’espoir. Entre temps, Emilie se fait virer, mais c’est pas comme si on en avait quelque chose à foutre.

Riri, Fifi, et Michel.

De Vierde Man

Si vous suivez bien, Cyril a jeté son dévolu sur Adeline et David sur Lisa. Mais que va faire Michel ? Déjà perdu dans une spirale d’échec et de chemises douteuses, TF1 porte le coup de grâce : un quatrième homme fait son entrée. Logan n’est rien de moins que l' »homme idéal ». Ca donne le ton.


Vous imaginez bien que Logan est là pour foutre la merde et menacer les autres prétendants. A son arrivée, étendu sur un lit, il se rapproche naturellement d’Aud (alors ça c’est vraiment pas de bol), mais dans un sursaut d’intelligence calculatrice, il fait croire à notre romantique Cyril qu’il a eu un rendez vous sensuel avec Adeline, afin de le tester. Dans quel but, je l’ignore. Un duel psychologique s’engage alors, et je ne résiste pas à l’envie de le retranscrire afin d’en garder une trace pour toujours :

– Tu l’as ressentie comment ?
– Bien.
– C’est à dire ?
– Calme.
– Elle t’a parlé d’elle alors un peu.
– J’ai senti dans son toucher que…
– Dans son toucher quoi ?
– Que y avait quelque chose qui passait.
– Ah. Ohlala non mais c’est pas rigolo. C’est pas marrant.
– Pourquoi c’est pas marrant. C’est marrant.
– Qu’est ce qui est marrant ?
– De savoir que…
– Que ?
– Que tu sais qu’il a pu se passer quelque chose derrière avec elle.
– Mais pourquoi c’est marrant ?
– Parce que sinon je serais pas revenu avec un sourire.
– Ah ouais ?
– Hm.
– Ah bon.
– J’ai rien a perdre j’ai tout a gagner ici.
– C’est quoi que t’as a gagner ?
– L’amour.
– L’amour ? T’es sûr de toi ?
– Ouais.

Et Logan, ce filou, de conclure face à la caméra par un « hhhm, j’ai été bon ! » plein d’une fierté si mal placée qu’elle en est sublime. Enfin, si je me fous de sa gueule, c’est parce qu’il est l’homme idéal, et que je suis jaloux.

Le choc des cultures.

Les Dicos d’Or

A partir de là, l’émission devient purement délicieuse. Les caractères s’affirment et nos cobayes n’hésitent plus à nous faire part de leurs pensées les plus éclairées dans des démonstrations de gymnastique verbale à l’esthétisme certain :

« Le jour qu’elle a un mec cette gonzesse va falloir qu’il la tienne parce que c’est un pur sang arabe c’est un truc de fou quoi. »

« J’ai envie de te prendre dans mes bras tellement je sens ta tristesse. »

« Il y a une fusion. »

« J’ai l’impression d’avoir vécu toute une vie avec elle. »

« On dirait un beau gosse, un bureaucrate ! On dirait Gargamel ! »

« Je suis attirée par certaines personnes plus que d’autres. »

« Merci beaucoup pour être toi. »

« Elle a lu le livre de ce que tu lui as dit. »

« J’aime beaucoup son odeur, ça sent le sucré »

Mais tout ça dissimule des tensions grandissantes, notamment Michel face au reste du monde. David lui vole Lisa, et c’en est trop pour ce petit être fragile. Dans une poussée de rage incontrôlable, il envoie sa bouteille d’eau sur un Cyril taquin. Parce que, attention, il ne faut pas le chercher.

Malheureusement, il ne le sait pas encore, mais il est déjà mort : Michel n’ayant pas trouvé l’amour, il doit quitter l’expérience. Réaction des femmes qui le découvrent enfin en pleine lumière :

« Ah, c’est drôle. »

"Mais alors une fois que t'es dedans, qu'est ce que tu fais ?"

Heureusement, il le vit bien et essaie de rassurer ses fans :

« Je suis pas déçu, parce que c’est ma vie euh tant mieux euh, je suis pas un mec euh évident ».

Michel, nous ne t’oublierons jamais.

Maintenant que notre candidat fétiche est éjecté, les trois couples étant formés, l’expérience touche à sa fin. La découverte du physique va-t-elle tout changer ? L’amour est-il malvoyant ? Mon dieu je suis si excité.

"Un bureaucrate !"

True Colors

Pas de surprise pour David et Lisa, qui avaient déjà exploré les méandres de leur glotte à leur premier rendez-vous. Ils repartent donc ensemble, et nous souhaitons bien entendu beaucoup de bonheur à ce couple qui saura être une source d’inspiration pour tous les beaufs seuls de France. Ne perdez pas la foi !

Insérez le bruit de ventouse de votre choix.

Logan, en revanche, est plongé dans l’incertitude depuis qu’il s’est rendu compte que Aud est un cageot. La preuve : la pluie se met à tomber. La tension est à la limite du soutenable, et c’est finalement un déchirement que de le voir s’enfuir par l’escalier de service sans adresser un dernier regard à sa promise.

Logan, perplexe, réalise qu'il a tripoté une moche.

« J’ai réussi peut-être à la faire rêver, à la transporter sur une autre planète, dans d’autres sphères, après au niveau physique c’est pas ce que je peux aimer d’une femme, elle mérite quelqu’un qui l’aime et qui la protège ». N’oubliez pas de noter cette phrase pour être prêt(e) à la ressortir à toute future séparation.

Some say love, it is a riiiiveeer...

Et on finit bien sûr par nos deux tourtereaux, Adeline et Cyril. Cyril, lui aussi, est en proie au doute et ne peut retenir ses larmes qui perlent sur sa chemise favorite. Mais vous savez quoi ? L’amour triomphe toujours – excepté pour les mères de familles adeptes du clubbing et des pantalons oranges. C’est donc ensemble que vont repartir nos âmes soeurs, sans leurs bagages et probablement avec seulement de quoi acheter un ticket de bus. Car si TF1 leur a donné l’amour, il ne faut pas pousser non plus.

Le doute assaille Cyril.

Est-ce la fin ? Non. Alors que la villa est plongée dans l’obscurité, abandonnée de tous, une musique médiévale se fait entendre et Arnaud Lemaire ressurgit de ses oubliettes, sa mission accomplie et son brushing toujours impeccable. Il ne pouvait pas nous laisser nous enfuir sans un petit trait d’esprit de bon aloi :

« Peut-on aimer les gens pour ce qu’ils sont sans tenir compte de leur apparence ? Nous aimerions tous dire oui. Pourtant, ce soir, certains ont choisi de répondre non. Et vous, qu’auriez vous fait à leur place ? L’amour est-il vraiment aveugle ? »

Il me paraît quand même un peu plus judicieux de terminer sur une citation de Michel :

« Mon meilleur jour, de jour, il est pas plus beau que de nuit. »

Publicités

4 commentaires

  1. MDR
    Excellent article, j’en pleure encore !
    Merci pour ce fou rire !

  2. Joz, réserve-moi un fou rire pour demain soir, c’est à mon tour de faire le pitre sur TF1

  3. Excellent article 🙂
    J’en pleure de rire !! Mais surtout très intelligent car on peut voir à quel point on nous prend pour des cons en faisant des emissions pareilles.

  4. MDR j’ai adoré!


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Le bon mot de Benjamin Castaldi

    "Pour la crudivore, les carottes sont cuites."