Eurovision pt II : Third-World Music

Je m’insurge contre mon compagnon de fortune qui n’a rendu qu’un hommage (certes mérité) à la pédale allemande, mais c’est probablement sa part féminine hyper développée qui a guidé son geste. Cela m’étonne d’ailleurs qu’il n’ait pas parlé de Sakis Rouvas, le… grec. J’aimerais donc immédiatement remédier à cet affront en nous remémorant rapidement les autres grands moments de la soirée musicale la plus sponsorisée par ce blog. Lire la suite

  • Le bon mot de Benjamin Castaldi

    "Pour la crudivore, les carottes sont cuites."