Frontière(s) : Fuite des cerveaux

Brain Dead

Le Japon a Sadako, l’Amérique Michael Myers, l’Angleterre Jack l’éventreur, la Belgique Marc Dutroux. Force est de constater que la France n’a jamais vraiment possédé de mythe sur lequel baser ses productions horrifiques, d’où une certaine tendance à pomper (sur) les voisins telle Estelle Lefebure à sa pendaison de crémaillère. On avait bien le créneau magique du redneck poisseux de campagne collectionneur de cadavres mais depuis Bienvenue Chez Les Ch’tis les notions de rural et de peur panique ne s’imbriquent plus entre elles, contrairement à Estelle Lefebure et toute excroissance naturelle sur sa route. Heureusement mes amis, Frontière(s) est sorti juste avant le documentaire primé de Dany Boon, on aura donc le droit à notre bon vieux film de merde à l’ancienne, vestige d’une époque brève et désormais révolue tel l’hymen en bocal d’Estelle Lefebure.

"N'entrez pas, c'est une vraie boucherie !"

Lire la suite

Publicités
  • Le bon mot de Benjamin Castaldi

    "Pour la crudivore, les carottes sont cuites."